Ombres et lumières romanes

de Alain Erlaude-Brandenburg

10,00€

ISBN : 9 782877 477437
Livre broché, noir et blanc
94 pages 
Format : 29×25

” Les premiers édifices chrétiens, construits par Constantin, ont été des lieux de lumière. Emanation de Dieu, elle en transcende la signification, envahissant la totalité de l’espace intérieur et rebondissant sur les murs. Ils ont servi de référence au maîtres d’ouvrage et aux maîtres d’œuvre du Moyen Age. A l’époque romane, ils ont été confrontés à une alternative : couvrir de pierre l’édifice et l’obscurcir, conserver le couvrement de charpente et sa luminosité. Pour surmonter la difficulté, les architectes on, t inventé de nouvelles formules, inonder de lumière le chevet de la nef. Les réussites spectaculaires ont relevé du défi technique afin d’associer lumière et maçonnerie. “

Fiche auteur

Alain Erlande-Brandeburg, conservateur général du patrimoine, a amené au long de sa carrière une triple action, dans les musées (conservateur du musée national du Moyen Age, conservateur du musée national de la Renaissance, directeur adjoint des musées de France) ; dans l’enseignement (Ecole des hautes études, Ecole du Louvre, Ecole des Chartes) ; dans la recherche. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, de plusieurs centaines d’articles consacrés au Moyen Age : architecture, sculpture, tapisserie, objets d’art. Il s’est intéressé aux questions de la création artistique du IVe au XVIe siècle et a publié un ouvrage sur La Cathédrale (Fayard) qui fait aujourd’hui autorité.