Les enclos de dieux

de Guy Leclerc

12,00 €

ISBN : 9 782755 808537
Livre Broché 
192 pages 
Format : 12,5 x 19

En Basse-Bretagne, l’espace clos qui entoure les églises et nombre de chapelles s’est enrichi au fil des siècles de monuments divers : calvaires, ossuaires, portes mo- numentales, vastes sacristies, fontaines qui lui donnent une forte originalité. L’enclos paroissial breton est plus un ensemble architectural qu’un espace bien limité. Enclos des bourgs, enclos des bois, enclos des monts, enclos de la mer, ils sont l’expression d’une sensibilité religieuse dans laquelle prédomine le souci d’obtenir la libération des âmes des défunts et d’assurer son propre salut. Ils sont aussi le reflet de l’enri- chissement des paroisses rurales aux XVIe et XVIIe siècles et expriment l’ascension sociale d’une élite paysanne qui détient un pouvoir important dans la paroisse.

Chaque enclos a son visage particulier, sa dévotion dominante, son mystère mais tout converge vers le chœur où éclatent les ors des retables ou les feux des verrières qui rappellent que l’enclos est d’abord enclos de Dieu. C’est ce qu’évoque, inscrite en latin au dessus du porche de Guimiliau, l’exclamation de Jacob au sortir du songe où il avait vu Dieu : « Que ce lieu est redoutable! En vérité ce n’est rien moins qu’une maison de Dieu. », qu’un enclos de Dieu.

Fiche auteur

Guy Leclerc est né en 1932 à Landerneau, le onzième d’une famille de quinze enfants. De son père, agrégé d’histoire, il a gardé une passion pour l’Histoire. En marge de son enseignement, il s’est passionné pour l’étude de l’immense patrimoine religieux de la Bretagne et des facteurs qui ont contribué à son éclosion : les dévotions, l’organisation des paroisses, les activités économiques, la profusion des artistes, la circulation des modèles et l’abondance des matériaux. Par ses écrits, ses conférences et ses visites sur le terrain, il a fait partager son savoir, ce qui lui a valu sa nomination de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.